DIALOGUE est une adaptation théâtrale de différents textes de Germaine Tillion publiés aux éditions Tirésias sous le titre "Les ennemis complémentaires".

La lecture des écrits de Germaine Tillion ne laisse pas indifférent. Chaque période de sa vie a correspondu à une implication extraordinaire de sa part dans les événements dont elle est témoin.

Son regard d'ethnologue lui fournit une force singulière par sa capacité à comprendre les événements les plus dramatiques dans des environnements et des situations les plus diverses.

"Comprendre ce qui vous écrase. C'est peut-être cela qu'on peut appeler exister"

Cette capacité d'analyse et cette intelligence, elle les met au service des plus faibles pour les aider à survivre.

Cette vie étonnante a couvert tout le vingtième siècle et en fait une figure marquante de notre pays. Mais parmi tous les événements dramatiques que Germaine Tillion a connus, un épisode frappe particulièrement, celui qui concerne sa tentative d'amorcer un dialogue entre le gouvernement français et les responsables du FLN d'Alger. Le premier guillotine alors plus de 50 militants algériens et couvre la pratique de la torture par une partie de l'armée et les seconds organisaient des attentats meurtriers contre les civls européens. Cette volonté de dialogue dans des circonstances aussi dramatiques où le niveau de violence atteint de part et d'autre des niveaux insupportables, est exceptionnelle et ne peut que susciter l'admiration et l'envie d'en savoir plus sur la personnalité de Germaine Tillion.

Elle fait découvrir une capacité obstinée à chercher à sauver des vies, quel que soit les opinions des personnes impliquées dans le conflit algérien, capacité forgée dans la Résistance puis dans la déportation.

Germaine Tillion est un personnage théâtral, une figure de la tragédie grecque.

DIALOGUE la met en scène, durant la période 1954-1957 puis début 2000 à la fin de sa vie.

DIALOGUE constitue le troisième volet d'une trilogie de RESISTANCES, qui a commencé avec le récit et l'analyse de la débâcle de 1940 dans l'ETRANGE DEFAITE de Marc Bloch et qui a continué, autour du premier acte de résistance de Jean Moulin, du rôle des tirailleurs sénégalais et de la fin de la colonisation en Afrique avec LE REFUS.

Jean QUERCY